Recherche et innovation qui transforment des vies

Dre Liane Feldman

Avenir de la chirurgie oncologique (22 millions de dollars)

Bien qu’elle soit efficace pour traiter de nombreux cancers, la chirurgie exige encore beaucoup du patient et de la société, en raison de la nature invasive et dommageable de nombreuses interventions chirurgicales. La Dre Liane Feldman veut avoir recours à l’intelligence artificielle pour intégrer l’imagerie 3D, la robotique et la vidéo numérique dans le but de rendre la chirurgie oncologique plus sécuritaire et plus efficace, tant pour les patients que pour le système de santé. Son équipe est en train de mettre au point la technologie de la robotique chirurgicale ici, à Montréal.

«Aidez-nous à rendre les chirurgies oncologiques plus sécuritaires, moins effractives, plus précises, permettant aux patients de se rétablir plus rapidement.»

Dre Liane Feldman
Chirurgienne en chef, Centre universitaire de santé McGill Directrice du Département de chirurgie, Université McGill

De la survie à l’épanouissement : recherche en cardio-oncologie, prévention et traitement (2 millions de dollars)

Les taux de survie ont augmenté grâce à l’amélioration des traitements, malgré le fait que bon nombre de traitements du cancer peuvent entraîner, des années plus tard, une maladie cardiaque grave. Les Cèdres ont développé un nouveau programme de cardio-oncologie; ce programme vise à identifier les patients courant un risque plus élevé de développer des problèmes cardiovasculaires, à offrir un suivi adéquat et à entreprendre un traitement précoce, au besoin.

«Une collaboration interdisciplinaire entre les équipes d’oncologie et de cardiologie, entre le personnel du laboratoire et le personnel de soins, nous aide à offrir les meilleurs soins possibles à nos patients et montre la voie à suivre pour les survivants du cancer au Canada.»

Dre Negareh Mousavi
Directrice, Programme de cardio-oncologie

Une nouvelle stratégie pour prévenir la formation de métastases (2 millions de dollars)

Nous savons qu’une fois qu’un cancer métastase, le taux de survie chute. Toutefois, on ne comprend pas encore très bien comment ou pourquoi se forment les métastases. Le Dr Cools-Lartigue teste actuellement une stratégie thérapeutique novatrice visant à empêcher la formation de métastases, qui met l’accent sur le rôle des neutrophiles et de l’inflammation systémique.

«Au lieu de tuer les cellules cancéreuses, comment se fait-il que notre système immunitaire devienne tolérant, ce qui permet à la tumeur de poursuivre sa croissance et de se répandre? Si nous modifions notre conception du cancer et si nous parlons plutôt d’une maladie du système immunitaire, l’échec des stratégies de traitement utilisées à ce jour devient moins déroutant. Actuellement, aucun traitement ne se penche spécifiquement sur cette fonction anormale du système immunitaire.»

Dr Jonathan Cools Lartigue
Chirurgien thoracique, scientifique clinicien, Centre universitaire de santé McGill

Dr Jonathan Cools Lartigue

Le groupe de chercheurs du Dr Cools-Lartigue a été le premier à décrire les pièges de neutrophiles extracellulaires (NETs) comme agents facilitant le développement du cancer dans le contexte de l’inflammation.